Groupe départemental Sol vivant 35

 Le groupe départemental Sol vivant 35 est né courant 2012 à l’initiative de plusieurs agriculteurs qui souhaitaient échanger et se former sur la réduction du travail du sol. Ainsi, le groupe GEDA TCS (pour Techniques de Conservation des Sols et non Techniques Culturales Simplifiées) est né. Il est constitué d’une dizaine d’agriculteurs originaires de toute l’Ille et Vilaine.

IMG_7818

Les réunions (5 à 7 dans l’année) se déroulent généralement dans les fermes des membres du groupe. Les journées alternent temps de formation avec intervenants techniques et temps d’échanges d’expériences entre les membres du groupe. Chaque journée permet de repartir chez soi avec des connaissances supplémentaires techniques (sur la fertilisation, les couverts, les variétés, les couverts,…), d’organisation du travail ou des infos économiques et réglementaires. Un tour de parcelles est généralement effectué pour échanger sur des situations concrètes d’actualité chez l’agriculteur qui accueille le groupe GEDA Sol vivant 35.

IMG_7609   WP_20150227_022

La majorité des membres du groupe cherche à travailler en semis direct sous couvert permanent. Les agriculteurs qui participent aux journées du groupe sont plus ou moins avancés dans leur évolution de pratiques culturales. Ces journées permettent aux plus expérimentés d’être questionnés sur leurs façons de faire et d’aller encore plus loin dans le changement. Quant à ceux et celles qui se lancent dans ses pratiques, les expériences de leurs collègues les aident à éviter certains écueils et avancer plus vite dans leur démarche de diminution puis suppression du travail du sol.

IMG_8345  IMG_7815

Le groupe cherche à obtenir des systèmes performants techniquement et économiquement mais surtout qui ont un impact positif sur l’environnement (préservation de la ressource en eau notamment) et socialement acceptables (pour les agriculteurs/trices et l’ensemble de la société civile).

IMG_8350    IMG_8329

Quelques membres du groupe Sol vivant, installés sur le territoire du bassin versant de la Seiche, ont lancé un projet en 2013 avec le syndicat intercommunal du BV de la Seiche pour mettre en place des binômes d’agriculteurs partageant leurs expériences, se conseillant mutuellement pour aller vers des pratiques culturales respectueuses de l’environnement. Ce projet, également soutenu par Fondation de France, a permis de réaliser des analyses de terre et d’eau pour évaluer l’impact des TCS et du semis direct sur la fertilité des sols et la qualité de l’eau du BV de la Seiche. La synthèse des travaux effectués sera diffusé courant 2016.

De plus, dans cette optique de faire progresser la connaissance du sol et de l’impact du semis direct, le groupe GEDA Sol vivant va approfondir l’écriture et la mise en oeuvre de son projet pluri-annuel (expérimentations, suivi technique, partage de résultats,…) pour obtenir des soutiens du Conseil régional de Bretagne (dans le cadre de l’appel à projets Agriculture Ecologiquement Performante), et éventuellement de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne ou du Conseil départemental d’Ille et Vilaine. Plus de renseignements fin 2015 ou au cours de l’année 2016. Le groupe départemental Sol vivant 35 cherche aussi à faire évoluer la réglementation liée aux couverts dans son projet pluri-annuel.

Contactez-nous si vous souhaitez plus d’informations sur ce groupe GEDA Sol vivant.