Archives mensuelles : janvier 2016

Festival des groupes de développement agricole 2017 – Cap à l’ouest…

Les 19 et 20 janvilogo_FRGEDA_testCharlotteer 2017 (dans à peine un an !), la FRGEDA Bretagne organise, avec la FNGEDA et Trame, le FESTIVAL NATIONAL DES GROUPES DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE : le plus gros detrame l’évènement se déroulera à Vannes mais comme lors des éditions précédentes (Arras en 2012 et Dole en 2008), des circuits seront organisés à travers la région Bretagne pour faire découvrir l’agriculture locale et les projets que vous menez au sein et hors de vos groupes GEDA.

Près de 500 personnes venues de toute la France sont attendues à ce festival, une belle occasion de montrer comment vous travaillez dans vos fermes et dans vos groupes GEDA mais aussi de découvrir comment ça se passe ailleurs !
Au programme des deux jours, il y aura notammencarte_bretagnet trois circuits de visites à organiser dans des fermes d’adhérent-e-s GEDA…

Dans quel but organiser ces visites ?
=> pour faire découvrir l’agriculture locale et ses spécificités et que vous-aussi avez de bonnes idées pour bien vivre votre métier au quotidien ;

Comment et quand ?
=> une ou deux visites de ferme le 19/01 après-midi, et une ou deux visites le 20/01 matin, sur un sujet commun ;
40 à 50 personnes s’inscriront à chaque circuit en fonction des thèmes de visites proposés.

Qu’est-ce qu’on fait après les visites ?

… Une Soirée conviviale : Ainsi après une ou deux visites d’élevage le 19/01 a-m (selon la proximité géographique), une soirée conviviale sera organisée en local pour chaque circuit, les visiteurs/ses pourront ainsi échanger avec les adhérent-e-s GEDA du secteur autour de bons plats reflétant la gastronomie locale.

Le lendemain 20/01, toutes les personnes partent sur Vannes pour retrouver l’ensemble des festivaliers. Pour les gens qui souhaitent rester sur place après le festival, les équipes des groupes de développement Res’Agri 56 peuvent vous aider à trouver un logement et vous conseiller des visites à faire absolument !

Comment loge-t-on la cinquantaine de visiteurs/ses ?
L’idée est que les visiteurs/ses puissent dormir soit chez l’habitant (chambre d’amis recommandée ), soit en gîte ou hôtel à proximité des fermes visitées. Les personnes qui logent des participant-e-s chez elles pourront recevoir une compensation financière (à intégrer dans les dépenses prévisionnelles par circuit).

Qui finance tout ça ?
Les GEDA organisant les circuits doivent monter un budget prévisionnel englobant l’ensemble des dépenses (hébergement, repas, location de salle,…) et recettes envisagées (subvention, financement par le GEDA local,…).

  • Les visiteurs/ses paient un certain montant pour leur venue en Bretagne à la FRGEDA Bretagne, une partie de leur participation reviendra aux structures ayant eu des dépenses en lien avec le festival (GEDA 35, les GEDA cantonaux, les personnes ayant hébergé des visiteurs/ses, etc).
  • Les GEDA cantonaux, GEDA 35 et la FRGEDA Bretagne pourront selon les besoins estimés assurer une prise en charge partielle de certaines dépenses. Des demandes de subvention peuvent également être appuyées auprès de collectivités locales (notamment pour le coût du repas convivial du soir, la location éventuelle de salle,…).

Le sponsoring peut aussi être envisagé parmi vos partenaires locaux mais ce sera bien à vous de vous organiser avec vos partenaires locaux, appuyés par l’équipe GEDA 35, la FRGEDA Bretagne et le réseau Trame.

Plusieurs sujets, thèmes sont pressentis pour les circuits organisés par GEDA 35 et ses adhérent-e-s :

  • la santé animale (par la prévention [bâtiment, pratiques d’élevage dont alimIMG_8188entation,…] et par l’emploi de substituants aux antibiotiques (aromathérapie, homéopathie, ostéopathie,…) ;

 

  • la préservation des ressources eau et terre grâce à l’agriculture de conservation des sols (TCS, semis direct sous couvert vivant, augmentation des proIMG_8329portions de légumineuses dans l’assolement,…) et au-delà la capacité à expérimenter pour faire évoluer le cadre des exploitations (dont réglementation) ;

 

  • l’importance de la communication dans la profession agricole : communiquer pour valoriser son métier et mettre en avant le 20150609_152202rôle de l’agriculture dans l’attractivité et la vie des territoires.

 

Une réunion sera proposée d’ici fin mars 2016 à l’ensemble des adhérent-e-s GEDA pour échanger sur les thèmes et définir les lieux de visites, des soirées conviviales, d’hébergement.

Si vous avez des questions liées à l’organisation de ce festival, et plus particulièrement de la partie Circuits abordée plus haut, ou encore si vous souhaitez vous investir dans les préparatifs dès ce printemps, vous pouvez contacter Sandra Delaunay, animatrice de la FRGEDA Bretagne, au 02.23.48.27.87 ou Charlotte Aymond, animatrice GEDA 35 au 07.51.60.94.79.